Michel ARNOLD

 

J’ai fait mes 27 mois de service militaire dans la Marine, spécialité DCA à Terre : Ecole des EOR à Toulon au Fort de St Elme, puis 15 mois à Brest. J’ai eu ensuite la chance de pouvoir embarquer les 6 derniers mois à bord du croiseur Colbert.

 

J’ai commencé ma carrière d’ingénieur au Bureau d’Etudes Mécaniques de la CFTH (Compagnie Française Thomson Houston) à Bagneux près de Paris. En parallèle, je suivais en cours du soir, les cours de l’IAE (Institut d’Administration des Entreprises) dont l’enseignement m’a été très utile pour la suite de ma carrière

 

En 1963, je suis entré à la SAGEM, où j’ai passé le reste de ma vie professionnelle soit 32 années. D’abord responsable au centre d’Argenteuil des études de gyromètres, puis des gyroscopes et accéléromètres destinés au guidage des missiles balistiques SSBS et MSBS,  j’ai été très rapidement muté au Siège à Paris et nommé Directeur d’un Département « Composants », où j’avais la responsabilité des études, commercialisation France et Export, négociation et gestion des contrats, suivi des fabrications, pour de nombreux composants et systèmes.

 

J’ai progressivement étendu mon domaine d’activité aux composants et centrales de guidage pour Missiles Tactiques (Exocet, Crotale, Mistral, Aster etc.), aux capteurs de pilotage pour les commandes de vol électriques des Mirages 2000, aux composants pour l’Espace (Spot, Hubble, Skylab etc.) à la microélectronique hybride, aux circuits prédiffusés…

 

En fin de carrière j’avais en plus la charge de l’ensemble des programmes Sagem pour le guidage des missiles balistiques, y compris les études pour le M51, pour le laser Mégajoule etc…

 

En 1988, j’ai été décoré de l’Ordre du Mérite au titre de la Défense.

 

J’ai naturellement été amené  à voyager pour mon travail dans toute l’Europe, mais aussi vers les USA, l’Australie, l’Inde, le Japon,

 

En 1995, j’ai pris une retraite que j’estimais bien méritée (les 35 heures, je ne connaissais naturellement pas)

 

Marié en 1963 avec Sabine (fille d’ICAM), nous avons une fille et deux petits fils.

Nous habitons Maisons Laffitte depuis 1965, dans l’ancien Parc du Château de Maisons, transformé en 1834 par Jacques Laffitte en « colonie », véritable « Ville à la Campagne ».

 

Mes activités de retraité sont nombreuses. Je citerai les deux principales :

-         Syndic de l’Association Syndicale du Parc de Maisons Laffitte, domaine privé de 420 ha, et de 8000 habitants, j’ai en charge les relations avec la municipalité sur toutes les questions relatives à l’Urbanisme, avec pour objectif de conserver au Parc son caractère actuel d’espace boisé avec de nombreuses réserves inconstructibles, et des écuries pour près de 1600 chevaux.

-         Membre du Cercle de Recherches Historique de Maisons Laffitte, j’effectue des recherches sur le Château et ses propriétaires successifs : En janvier 2006 j’ai donné une conférence sur Thomas de Colmar, propriétaire du Château de 1850 à 1870, et inventeur de la première machine à calculer à être fabriquée en série (voir le site : www.arithmometre.org)

 

Nous aimons beaucoup les voyages, surtout quand nos petits fils nous accompagnent. Mais partageons aussi notre temps entre la montagne (Samoëns) et la mer (Ciboure au pays basque) 

 

 

Sabine et Michel (2007)

 

 

La Baie de St-Jean de Luz, vue de la terrase à Ciboure

photos Michel Arnold