Michel GORGUET

 

Après l’ICAM, service militaire (27 mois). Incorporation dans le Génie de l’Air à Compiègne, Ecole d’Application du Génie à Angers d’où je suis sorti sous –lieutenant. Départ en Algérie comme chef de section. Le Génie de l’Air était une entreprise de travaux publics. Construction de routes, de dépôts de munition et de la base d’Hammaguir ex nihilo. etc. Expérience de travaux publics qui m’a servi plus tard dans mes responsabilités d’engineering.

 

            J’ai ensuite travaillé dans le textile à Armentières pendant environ cinq ans. D’abord comme ingénieur d’entretien et ensuite directeur d’usine. (tissus de lin & habillement féminin lin et synthétique)

 

            L’avenir professionnel étant limité, je suis entré dans une entreprise américaine où j’ai travaillé pendant 19 ans. Embauché comme ingénieur d’entretien pour une usine en construction en Alsace, nous avons déménagé avec nos quatre enfants pour habiter Wissembourg au nord de l’Alsace.

Au bout de trois ans, je suis venu travailler au siège Europe, Afrique, Moyen-Orient de la société à Rueil-Malmaison.. Après quelques années à Orgeval, nous avons habité Rueil-Malmaison

Cette société avait 8 usines en Europe ( France, Espagne, Italie, Angleterre & Islande) qui fabriquaient des produits différents ( fibres de verre, fibres réfractaires et briques isolantes haute température, produits de friction, adjuvants de filtration etc.) pour le marché européen.

J’ai successivement exercé les responsabilités d’ingénieur de projet, de directeur de l’engineering, de directeur de groupe d’usine, de directeur de la production pour l’Europe et de directeur général production et engineering pour l’Europe.

Pendant ces dix neuf ans j’ai voyagé beaucoup aussi bien en Europe, Etats-Unis, Canada  qu’au Moyen-Orient pour visiter les usines américaines et participer à des réunion au siège à Denver.

            .

Cette société possédait les mines d’Asbestos au Canada. et les procès liés à l’amiante se sont multipliés qui risquaient de mettre en cause sa pérennité. (La division européenne a été démantelée 2 ans après mon départ)

 

A 52 ans, j’ai donc quitté cette société pour prendre la direction de la filiale française d’un groupe anglais. J’ai exercé pendant 11 ans la responsabilité de Président Directeur Général de cette société fabriquant des machines ultrasons pour souder les thermoplastiques (applications importantes dans l’automobile, l’électroménager, l’électronique ..etc.)

Nous avons donc déménagé en Haute-Savoie où nous sommes toujours.

 

Au moment de prendre ma retraite le groupe m’a demandé de rester consultant technique pour le groupe, J’ai cessé d’exercer quand les deux projets principaux, à savoir développement d’une nouvelle technologie dans la filiale US et implantation d’une unité de production en Chine ont été terminés

En effet entre-temps j’avais été élu maire et ceci a été une autre expérience passionnante mais que je n’ai pas voulu renouveler.

 

Pendant tout ce temps, la famille s’est agrandie, nos quatre garçons nous ont « apporté » quatre belles-filles et dix petits-enfants (6 garçons & 4 filles) que nous aimons tous beaucoup.

 

Vannes 2001

Périgord 2004

photos Michel Gorguet, Marcel Langle